Lecture : Le mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux

Mis à jour : il y a 6 jours

Depuis longtemps je voulais connaître la solution du fameux mystère de la "Chambre jaune" dénoué par le jeune reporter Rouletabille.

Mais je suis très déçu par cette relique du roman policier.

Le style et la structure ont vieilli. D'autres romans écrits plus tôt sont mieux écrits, à commencer par ceux d'Edgar Allan Poe et Conan Doyle, dénigrés par Rouletabille. Les longues tirades, parfois redondantes avec les propos du narrateur, sont lourdes et confuses.

Le lecteur ne dispose pas de tous les faits et indices pour tenter de comprendre la solution par lui-même. La progression du récit résulte essentiellement des révélations assénées au bon vouloir de Rouletabille.

Le suspense sonne faux. Les motivations des protagonistes à agir ou à garder le silence semblent trop souvent improbables. L'auteur use d'artifices pour faire languir le lecteur. le déroulement du procès est le summum.

Enfin, alors que le héros Rouletabille est intelligent, prétentieux et arrogant, l'ami narrateur est idiot et transparent. Des caricatures de Holmes et Watson.

Un fossile de roman policier qui peut rester dans son placard.

6 vues0 commentaire