Lecture : "L'homme aux lèvres de saphir"

Mis à jour : juin 20

Je me suis hâté de terminer les cent dernières pages de suspense du roman de Hervé le Corre « L'homme aux lèvres de saphir ». L'intrigue nous plonge dans le Paris ouvrier et révolté des années 1870. Un assassin, inspiré par les Chants de Maldoror de Lautréamont, commet des meurtres horribles. le témoin d'un de ses crimes et un jeune policier futé tentent de le démasquer.



Outre le mobile littéraire singulier (comme dans le Nom de la Rose d'Umberto Eco), l'intrigue policière est bien structurée et le dénouement, haletant. L'auteur use de fausses pistes, en abusant le lecteur par l'absence de repères temporels. J'ai regretté que l'identité de l'assassin soit révélée rapidement, car l'auteur nous le montre comme un tueur rusé et une menace pour les braves gens. le contexte historique n'est pas seulement un décor sombre. Les principaux personnages se retrouvent au milieu des barricades. le style, pas toujours fluide, parsemé d'innombrables comparaisons et de métaphores inventives, dépeint un monde sale, lugubre, crû et cruel. Au milieu de la pauvreté matérielle et de la bassesse humaine, parfois, un acte de générosité ou de courage des protagonistes donne un petite lueur d'espoir.

Pour qui aime les polars glauques, je le recommande.

5 vues

Annuaire GRALON

    Suivre Stéphane Crolard

    • Facebook
    • Twitter

    © 2020 Stéphane Crolard

    Fond d'écran : Vue d'artiste de GIOVE-A - © ESA - P.Carril - mai 2007

    Créé avec Wix.com

    logo site gnss-galileo-fr.jpg