Lecture : "Cadix ou la diagonale du fou"

Dernière mise à jour : sept. 14

J'ai beaucoup aimé ce roman policier historique.

Avec son talent de conteur, Arturo Perez-Reverte nous entraîne en 1811, dans la ville portuaire espagnole de Cadix, assiégée par l'armée de Napoléon 1er. Des meurtres cruels y sont commis et un policier lui-même torturé et sans scrupules mène une enquête qui prend une étrange tournure.

Mais l'intrigue policière n'est qu'un bon prétexte pour décrire une ville commerçante en temps de guerre et les agissements de quelques habitants, représentatifs de différentes classes sociales. le roman évoque aussi les diverses réactions des notables face à l'adversité et la prise de conscience de la fin d'une époque dorée, avec plus ou moins de lucidité ou de fatalisme.

Nous croisons de beaux protagonistes, intéressants et aux caractères marqués. On peut regretter des personnages secondaires, plus inconsistants, mais cette impression s'explique par une narration construite du point de vue des principaux protagonistes.

Le style (de la traduction) est contemporain, élégant (à l'exception d'onomatopées incongrues) et au vocabulaire précis. Les décors et ambiances sont soigneusement dépeints. le lecteur doit néanmoins accepter de s'égarer dans les lieux de Cadix et ses environs, les manoeuvres de la marine à voile et les intuitions sensorielles de l'enquêteur.

Quoi qu'il en soit, une agréable lecture.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout