Hommage à Wilbur Smith, 1933-2021

Wilbur Smith, célèbre auteur de romans d’aventures, est mort de 13 novembre 2021, à l’âge de 88 ans. J'ai dévoré plusieurs de ses pavés, avec avidité. Il est de ces conteurs qui n'ennuient jamais le lecteur. A mon avis, il nous laisse une grande comédie humaine digne des plus grands romanciers du XIXe siècle, une fresque faite d’or, de chair, de sang et de sable.


Éléments biographiques


Wilbur Smith était né en 1933 en Rhodésie du Nord, l'actuelle Zambie.


Sud-Africain, Wilbur Smith écrivait en langue anglaise. Il était considéré comme un des grands auteurs contemporains du roman d'aventures. Ses 49 livres ont été des best-sellers mondiaux, traduits en vingt-sept langues, vendus à 130 millions d'exemplaires.


Wilbur Smith - Festival international de littérature de Dubaï, aux Emirats arabes unis - 27 février 2009. HAIDER SHAH / AFP

L'Afrique, où il a passé la majeure partie de son existence, est la source d'inspiration de ses nombreux romans. En 1964, Wilbur Smith publia son premier livre, Quand le lion a faim, qui fut bien accueilli. Ce succès immédiat lui permit de se consacrer à la littérature. En 1993, il se lança dans une fresque historique consacrée sur l’Égypte pharaonique et rencontra à nouveau le succès.


A travers des sagas qui narrent le destin de familles sur plusieurs générations, il a brossé une histoire romanesque solidement documentée du continent africain, du Cap, en Afrique du Sud à Alexandrie, en Égypte. Ses romans évoquent la colonisation néerlandaise, l’esclavage, la flibusterie, le siège de Khartoum, la guerre d’indépendance de la Zambie, le djihad ou l'instauration de l'apartheid. La faune africaine, la contrebande, les chasses aux grands fauves et aux éléphants ont toujours une place prééminente.

"En nos temps agités, il est important de prendre du recul, d'échapper à ses téléphones et de s'instruire sur l'histoire. Si vous voulez savoir où nous allons, regardez le passé. L'Afrique est le berceau de la civilisation. Nous venons tous de ce continent d'une manière ou d'une autre." Wilbur Smith

Dans une interview à The Strand Magazine, Wilbur Smith nomme ses auteurs préférés : "John Steinbeck pour son sens de l'humour et de l'humanité. Ernest Hemingway pour la façon dont il a distillé l'action et le caractère dans les phrases les plus puissantes imaginables. Stephen King est le maître de l'horreur et du suspense. Et je ne peux pas laisser de côté Larry McMurtry pour ses histoires épiques du Texas et du Far West."

Mon avis sur l’œuvre


La recette des romans de Wilbur Smith se compose d’ingrédients épicés : les protagonistes ont de grandes ambitions. Exaltés, ils sont mus par des passions et des envies irrépressibles pour l’amour ou le sexe, le gain, l’honneur, la famille, la patrie… Les femmes y jouent un grand rôle et ont généralement des caractères affirmés comparables à ceux des hommes.


"J'écris sur des hommes qui sont plus virils et des femmes belles qui sont vraiment plus belles que toutes les femmes que vous rencontreriez." Wilbur Smith

Les récits sont souvent constitués d’une succession de défis périlleux à relever. Le danger est un des ressorts narratifs. Mais le suspense repose moins sur un danger imminent que sur des situations où les protagonistes doivent agir et s’adapter à un environnement dangereux.

Wilbur Smith ne cherche pas à faire peur. Mais il maltraite et torture tous ses personnages. La violence et la cruauté sont des caractéristiques de son œuvre. Les scènes de violence ou d’amour sont crues et les mots décrivent sans pudeur tous les tourments de la chair.


Wilbur Smith a imaginé des personnages forts et attachants, qu’ils soient héroïques ou vilains. Ils peuvent être ambivalents, ambigus, avoir des doutes, changer d’avis, voire trahir… Néanmoins ils sont dépeints avec respect et leurs actes sont subjectivement bien motivés.

Du fait de sa redondance au fil de l’œuvre, le point faible serait peut-être la construction et le dénouement des antagonismes qui paraît parfois assez manichéenne : les méchants ont une fin plus cruelle que les gentils. Et les nombreux traîtres brûlent en enfer !


A mon avis, Wilbur Smith a écrit une grande comédie humaine digne des plus grands romanciers du XIXe siècle, une fresque faite d’or, de chair, de sang et de sable.

L’œuvre de Wilbur Smith (source Wikipedia).

La saga de la famille Courtney

L'action se situe principalement en Afrique du Sud. Les romans racontent l'histoire de la famille Courtney, qui au XVIIe siècle quitte l'Angleterre pour s'installer en Afrique, d'abord au Cap puis dans le Natal. Ses membres participeront à toutes les guerres, depuis la Guerre des Boers jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, et même la guerre d'indépendance du Mozambique.

Quand le lion a faim (When the Lion Feeds), 1964

Coups de tonnerre (The Sound of Thunder), 1966

La Piste du chacal (A Sparrow Falls), 1977

La Montagne de Diamants I, Les Feux du désert (The Burning Shore), 1985

La Montagne de Diamants II, Le Royaume des tempêtes (Power of the Sword), 1986

Le Serpent vert (Rage), 1987

Le Dernier safari (A Time to Die), 1989

La Piste du renard (Golden Fox), 1990

Le Destin du chasseur (Assegai), 2009

L'action se situe antérieurement aux romans précédents :

Les Oiseaux de proie (Birds of Prey), 1997

Mousson (Monsoon), 1999

À l'Ouest de l'Horizon (Blue Horizon), 2003

Golden Lion, 2015

Le Triomphe du soleil (The Triumph of the Sun), 2005 est un cross-over qui se situe chronologiquement entre Quand le lion a faim et Coups de tonnerre (l'action se déroule dans les années 1880), et géographiquement au Soudan. Il met en scène Ryder Courtney et Penrod Ballantyne qui s’allient pour mener la dernière bataille.


Couverture - Le triomphe du soleil de Wilbur Smith

La saga de la famille Ballantyne

L'action se situe en Rhodésie du Sud. Les romans racontent l'histoire de la famille Ballantyne, qui commence avec Robyn (première femme médecin anglaise) et son frère Zouga, qui quittent l'Angleterre pour l'Afrique, suivant les traces de leur père, un missionnaire disparu en Afrique. Ils participeront avec leurs descendants à la conquête de la Rhodésie. Les trois premiers romans racontent la colonisation de la Rhodésie au XIXe siècle ; la deuxième partie du troisième roman et le quatrième roman évoquent la fin de la domination des blancs (dans les années 1970-1980).

L'Œil du faucon (A Falcon Flies), 1980

À la conquête du royaume (Men of Men), 1981

La Troisième Prophétie (The Angels Weep), 1982

Le léopard chasse la nuit (The Leopard Hunts in Darkness), 1984

Il faut noter d’autres cross-overs, dans Les Feux du désert, sur le bateau qui l'emmène en Afrique, Centaine Courtney croise Jordan Ballantyne, qui la demande en mariage. Ou dans D'or et d'ébène, le héros, Rod Ironsides, travaille pour la CRC, une compagnie dont Sean Courtney a été l'un des fondateurs.

La saga égyptienne

L'action se situe principalement en Égypte et a pour héros récurrent Taïta, un esclave-savant.

Le Dieu fleuve (River God), 1993

Le Septième Papyrus (The Seventh Scroll), 1995 (adapté pour la télévision en 2001)

Les Fils du Nil (Warlock), 2001

La Vengeance du Nil (The Quest), 2007

Le Dieu désert (Desert God), 2014

Pharaon (Pharaoh), 2017


D'autres romans d’aventures

Le Dernier Train du Katanga (The Dark of the Sun), 1965 (adapté au cinéma en 1968 sous le titre The Mercenaries)

Parole d'homme (Shout at the Devil), 1968

D'or et d'ébène (Gold Mine), 1970 (adapté au cinéma en 1968 sous le titre Gold)

L'Oiseau de soleil (The Sunbird), 1972 (Afrique ancienne, Botswana).

Les Chasseurs de diamants (The Diamond Hunters), 1974

L'Aigle dans les cieux (Eagle in the Sky), 1974

L'Œil du tigre (The Eye of the Tiger), 1975 : une chasse au trésor sous-marin au milieu des requins.

Les Amazones du désert (Cry Wolf), 1976

Au péril de la mer (Hungry as the Sea), 1978

Wild Justice, 1979

Le Dernier Éléphant (Elephant Song), 1991

Attaque en haute mer (Those in peril), 2011 qui met en scène un nouveau personnage récurrent, Hector Cross

Cercle vicieux (Vicious Circle), 2013

Predator, 2016

Filmographie

Certains ouvrages de Wilbur Smith ont été adaptés pour le cinéma ou la télévision. Un ou deux méritent d’être revus.

Le dernier train du Katanga - The Mercenaries (1968) (adaptation de The Dark of the Sun), film de guerre réalisé par Jack Cardiff

The Last Lion (1972) réalisé par Elmo de Witt

Gold (1974) (adaptation de Gold Mine) réalisé par Peter Hunt et John Glen

The Kingfisher Caper (1975) réalisé par Dick de Viliers

Shout at the Devil (1976), réalisé par Peter Hunt

La montagne de diamant (1991), téléfilm réalisé par Jeannot Swarc


Affiche du film Shout at the Devil - Parole d'homme

Sources :

Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Wilbur_Smith

The Strand Magazine : https://strandmag.com/exclusive-interview-wilbur-smith/

Imbd.com




17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout