GNSS Galileo : un roman d'aventures

Mis à jour : 19 oct. 2019


J’aime les romans qui promènent le lecteur autour du globe.

Le thème GNSS Galileo offrait une belle occasion de multiplier les cartes postales où se déroulent les rencontres entre les protagonistes.

Le choix du lieu est important. Les contraintes géographiques nécessitent, pour le réalisme du récit, d’expliciter comment et pourquoi les personnages sont là. L’environnement influe sur leurs comportements. Le décor permet d’esquisser un trait de caractère.

Je n’ai pas visité tous ces lieux. Je me suis inspiré de photos et de cartes trouvées sur Internet.


En Belgique, Bruxelles me semblait une ville incontournable, des bureaux de l’Entreprise commune Galileo , Parlement européen, des vestiges souterrains à l’Atomium.


Pendant un séjour à Bruxelles, j'imaginais le récit d'un meurtre parfait à l'Atomium

On assiste aux rencontres entre l’Europe et la Chine, à Pékin.


Réunion de coopération sino-européenne à Pékin. J'ai pris un malin plaisir à inventer son déoulement.

En Allemagne, deux séquences importantes se déroulent à Munich et Berlin.

Aux États-Unis, on visite des sites à Washington, Arlington et Dallas.


Plan de Washington

Au Kazakhstan, on est bringuebalé de l’aéroport au cosmodrome de Baïkonour


L'image du lanceur Soyouz sur un train m'a inspiré une séquence très vraisemblable

Pour son enquête, la journaliste Magda Anghel voyage à ses risques et périls en Ouzbékistan, retourne à Bucarest, puis s’envole pour la Tasmanie...


J'avais déjà quelques idées avant d'aller découvrir la Tasmanie

Et je ne vous dis pas tout !


Annuaire GRALON

    Suivre Stéphane Crolard

    • Facebook
    • Twitter

    © 2020 Stéphane Crolard

    Fond d'écran : Vue d'artiste de GIOVE-A - © ESA - P.Carril - mai 2007

    Créé avec Wix.com

    logo site gnss-galileo-fr.jpg