2020, l'année du GNSS Galileo

En 2020, le GNSS Galileo sera enfin opérationnel. Le degré de précision atteint par le système européen de géolocalisation par satellites est inédit et permet des innovations inconcevables avec le GPS américain.

(Je préfère écrire GNSS, initiales de système de navigation par satellites global, parce que le sigle générique GPS désigne le concurrent américain).


GNSS Galileo s’impose discrètement

Le GNSS européen améliore le niveau de précision du positionnement et de fiabilité de la navigation. Pourtant, la réussite de système européen Galileo bénéficie de moins d’échos médiatiques, que les déboires politiques et financiers qui, jusqu’en 2007, permettaient de douter de l’avenir du projet.

Au 2ème semestre 2017, avec l’ouverture d’une phase test, 20 marques mondiales de téléphonie adoptaient le système Galileo. 186 millions de smartphones étaient en mesure de capter les signaux de Galileo, soit 24 % de l’ensemble des téléphones produits.

Aujourd’hui, plus de 1,2 milliards de smartphones intègrent le système de géolocalisation européen Galileo (compteur sur le site www.usegalileo.eu). Sans compter les autres catégories d’équipements qui permettent le positionnement (tablettes, ordinateurs portables, montres connectées, traqueurs, appareils photo numériques, etc.)


Des utilisateurs qui ignorent le service rendu par Galileo

Tous les utilisateurs de smartphones sont habitués à se situer, localiser un commerce et se déplacer avec des indications de distance et de temps, grâce à des fonctionnalités communément appelées « GPS ». Mais ils ignorent si le signal provient d’un satellites américain, russe, ou européen. En effet, l’appareil sélectionne automatiquement les 4 signaux les plus fiables, quelque soit la constellation d’origine. Or, à ce jour, le signal Galileo est le plus performant : il permet de déterminer une position à 1 mètre, quand le GPS donne une position à 3 mètres. Ainsi, le grand public utilise de plus en plus Galileo, sans même le savoir.


Les qualités du GNSS Galileo

La meilleure qualité du GNSS Galileo provient de la performance des horloges atomiques qui équipent les satellites de la constellation Galileo. Elle résulte aussi, du moins pour le service de base, gratuit et ouvert au grand public, de l’effort de coopération entre pays et de la compatibilité des quatre systèmes mondiaux de navigation par satellites. La multiplication des satellites apporte une disponibilité et une continuité des signaux émis. Un récepteur a besoin d’au moins 4 satellites pour calculer précisément la position, l’altitude et la vitesse de déplacement. S’il en capte plus, c’est encore mieux.


L'illustration présente l'amélioration de la précision du positionnement selon que l'appareil peut traiter une seule fréquence ou une double fréquence. Copyright GSA - octobre 2018


La constellation Galileo garantit une meilleure couverture de la planète et une meilleure transmission des signaux dans les zones encaissées (dans une vallée ou au milieu d’immeubles). Les satellites européens envoient un signal supplémentaire sur une fréquence distincte, quand le signal principal est bloqué par des obstacles ou détérioré. Cette méthode, appelée « double fréquence », garantit une meilleure réception, si l'appareil est conçu pour interpréter la deuxième fréquence, évaluer la déviation du signal et recalculer la position.

Liste des téléphones et tablettes compatibles avec le GNSS Galileo (lien vers la page de l’agence européenne GSA).


L'atout du GNSS Galileo : la précision

Les Américains n’ont pas dit leur dernier mot. Ils modernisent continuellement leur constellation et les satellites de dernière génération sont aussi performants que ceux de Galileo. Cependant, l’Europe a un créneau pour affirmer sa place sur le marché des appareils et des applications exploitant les performances du GNSS Galileo. La précision ouvre de nouvelles perspectives et l’agence européenne GSA lance des appels à projets et soutient des initiatives de recherche et développement dans tous les domaines : appareils mobiles, transports, véhicules autonomes, agriculture, internet des objets...


Cérémonie My Galileo App Award organisée par l'agence européenne GSA. Copyright GSA

Annuaire GRALON

    Suivre Stéphane Crolard

    • Facebook
    • Twitter

    © 2019 Stéphane Crolard

    Fond d'écran : Vue d'artiste de GIOVE-A - © ESA - P.Carril - mai 2007

    Créé avec Wix.com

    logo site gnss-galileo-fr.jpg