L'attentat de Baïkonour
Vrai / Faux ?

FAUX

Il n'y a pas eu d'attaque mortelle ni aucune tentative d'attentat sur la base de Baïkonour en décembre 2005.

L'association musulmane ouzbèke Ak'sawamal est imaginaire.

Le cosmodrome secret et le camouflage des infrastructures
Vrai / Faux ?

VRAI

Jusque dans les années 1970, l'implantation du cosmodrome de Baïkonour était secrète.

FAUX

Le projet de noyer les rails et de camoufler les immeubles est imaginaire, mais n'est pas invraisemblable.

Le partenariat public-privé est une raison du retard de Galileo
Vrai / Faux ?

VRAI

Attachée à la libre concurrence et espérant faire supporter des coûts par le secteur privé, la Commission européenne voulait confier à un consortium d'industriels européens un partenariat public-privé de 20 ans pour construire et exploiter Galileo. Mais la complexité du projet et l'impossibilité de mettre réellement en concurrence les quelques sociétés européennes du secteur aérospatial ont empêché la signature d'un contrat convenant à toutes les parties. En 2007, après 3 ans de négociations vaines, la Commission européenne a renoncé à confier au privé la construction de la constellation.

La répression d'Andijan
en mai 2005
Vrai / Faux ?

VRAI

Plus de 500 civils auraient été tués lors de la répression de la manifestation populaire du 13 mai à Andijan (ville 300 000 habitants à l'Est de l'Ouzbékistan). Plusieurs ONG ont collecté des témoignages accablants, mais le gouvernement a toujours refusé une enquête internationale.

Les Américains se sont opposés au projet européen Galileo
Vrai / Faux ?

VRAI

Les Américains ont manœuvré pour empêcher et retarder la création du GNSS européen.

FAUX

L'idée qu'un général américain a commandité un attentat contre Galileo est imaginaire.

La Chine a volé des technologies pour construire son GNSS Beidou
Vrai / Faux ?

PAS DE PREUVE

L'Europe s'est associée à la Chine pour concevoir Galileo et surtout accéder à son marché prometteur. Il est permis de croire que la Chine a profité de transferts de technologies pour faire de rapides avancées technologiques et améliorer son système Beidou. Les Chinois sont compliqués, les échanges avec eux, toujours sujets à suspicion, mais les Occidentaux peuvent difficilement se passer d'eux.

D'où l’ambiguïté qui plane sur le roman.